Maxspect Mazarra Série P bilan et pousse des coraux depuis décembre 2011 par Sébastien Ruaux

Posté le 7 septembre 2012 par

Acheter du nouveau matériel est toujours une expérience enrichissante, non content de découvrir des nouveautés, cela permet de tester les dernières technologies disponibles pour nos bacs. Ce sujet n’est pas là pour comparer une rampe à une autre, mais pour parler du bilan après quelques mois d’utilisation de ma Maxspect Mazarra.

J’avais fait un mini retour très succin quelques temps après l’achat de cette rampe modulaire mais il est temps de faire un bilan d’étape sur le matériel et la pousse des coraux dans le bac.

vignette.jpg

 

Bilan Matériel

On va commencer tout de suite par le point qui fâche ; les adaptateurs secteurs, ils sont un peu légers pour piloter deux modules, résultat ils montrent des signes de fatigue avancée surtout à bas rendement (mode nuit) pendant lequel un clignotement parasite est perceptible (parasitage des alimentations secteurs sur les drivers des modules).

Le point positif c’est que je suis sous garantie et que l’importateur les change sans aucun souci et qu’apparemment les nouveaux blocs secteurs sont plus costauds.

Un autre point noir des débuts concernait l’assemblage des morceaux de barre de support de 30 cm pour arriver à la longueur du bac. Une longueur d’1m50 en plusieurs morceaux ne donnait pas un résultat très droit. Ce point à aussi été adressé à Maxspect qui met maintenant à disposition des barres de support de grandes longueurs.

Les modules en eux mêmes sont restés en bon état grâce notamment à leurs facilités d’entretien. Celui-ci consistant en : un coup de chiffon de temps en temps coté dissipateur, un coup de bombe à air sec pour les ventilateurs pour éviter l’encrassement et enfin un nettoyage mensuel de la partie optique des leds coté extérieur pour garder une diffusion optimum du flux lumineux.

D’un point de vue consommation électrique le calcul théoriques est de :

2(blocs secteur)*180(W)*10(h en fait 8h plein et 2h plein pour refléter le reste de l’activité)*365(jours)*0.1206(prix du kw/h) = 158,47 € annuel pour les 4 modules + contrôleur.

Bilan Coraux

Il était important pour moi que ce matériel tout nouveau et donc hors de prix permette d’avoir un résultat visible sur le vivant et notamment sur la pousse des coraux.

Pour suivre l’évolution, j’ai pris le temps de faire des photos des coraux mis dans le bac quelques jours après leurs acclimatations et à la mise en route de la rampe.

Je vais répondre à une question que beaucoup de gens se posent : Est-ce que j’ai perdu des coraux suite au passage sous led ?

La réponse est simple => Je ne pense pas!

Pour la petite histoire je suis passé d’une rampe Maxspect G2 60 (semi-led) vers un HQI 150 1400 °K + 2 T5 et enfin un retour sous Maxspect G2 120 (semi-led) pour finalement migrer sous la Mazarra.

Oui, j’ai perdu en tout et pour tous 5 coraux durs dans mon bac de 450 litres, certains pour cause de nécrose rapide (po4 et no3 trop haut) et d’autres n’ont pas supporté le voyage entre leur ex-propriétaire et le nouveau bac.

Mais sur tous les coraux présents lors du transfert de l’Osaka 155 au 450 litres, aucun ne manque au rendez-vous de la comparaison photo.

dur1_2011.png
dur1_2012.png
dur2_2011.jpg
dur2_2012.png
dur3_2011.jpg
dur3_2012.png
dur4_2011.png
dur4_2012.png
plateau_2011.png
plateau_2012.png

Dans la série boutures de quelques centimètres qui ont bien profité de la rampe et de l’environnement ; voici quelques photos en vrac (je n’ai pas pris les photos des boutures à l’origines mais certaines personnes de ce site les connaissent bien pour me les avoir données)

divers1.png

Cette bouture Montipora digitata qui n’était q’un simple morceau de 3 cm en fait pas loin de 9 aujourd’hui et développe de multiples ramifications.

divers2.png

Cette bouture de Seriatopora caliendrum est à l’origine deux petits morceaux de 2cm, elle ne fait pas loin de 15 aujourd’hui et développe de multiples ramifications.

divers3.png
Cette bouture de Duncanopsammia axifuga est à l’origine composée de deux tête, aujourd’hui elle développent de multiples têtes.
divers4.png

Cette bouture de Pocillopora est à l’origine un morceau de 2 cm fait pas loin de 18 aujourd’hui et développent de multiple ramification.

divers5.png
Cette bouture d’Hydnophora rigidaest à l’origine un morceau de 3 cm, ne fait pas loin de 16 aujourd’hui et développe de multiples ramifications.

Bilan et perspective

Le bilan est bon ; oui le tout m’a couté presque 2000 Euros en 2011 et à ce prix là on doit avoir du premium, même si les débuts étaient perfectibles, je peux dire aujourd’hui que je suis pleinement satisfait par cette rampe, que ce soit au niveau des fonctionnalités que de la qualité de l’éclairage.

Les perspectives sont simples ; je vais procéder à un réaménagement du bac avec l’arrivée d’une cuve technique. Tout le matériel interne va laisser un vide de chaque coté (2 X 15 cm, je vais pouvoir occuper cet espace. Je vais rajouter un module supplémentaire et une alimentation, j’en profiterai pour changer la barre de support par la même occasion.

Dans un futur un peu plus lointain, un projet de 1000/1200 litres devrait voir le jour. Ce sera bien évidement avec un upgrade de ma Maxspect Mazarra que je poursuivrai la route de mon aventure récifale.

Une belle photo est plus parlante que des mots; voici la photo de fin.

 

photo.jpg

 

Merci à Bernard (B92) pour la relecture.

Commentaires