Anémone bijou par Coral Biome

Posté le 18 février 2013 par

Nous avons souvent le réflexe de croire que les organismes colorés et attractifs sont présents dans les aires marines tropicales. Pourtant, il existe dans les eaux tempérées froides de la Méditerranée et de l’Océan Atlantique des espèces exceptionnelles pour leurs qualités esthétiques. Un très bon exemple est l’anémone bijou, Corynactis viridis, une véritable œuvre d’art que la nature nous offre une fois de plus.

Les Corynactis sont des corallimorphaires, proches parents des Ricordea, qui se rassemblent en colonies denses sur les substrats rocheux. Elles possèdent plusieurs centaines de tentacules translucides munis d’un renflement distal souvent plus coloré, l’acrosphère. L’anémone bijou peut se reproduire par division et couvrir une grande surface. Les polypes ne restent pas en contact les uns avec les autres mais adoptent un mode de vie solitaire. Corynactis viridis est une espèce commune en Manche et Atlantique, depuis l’Ecosse jusqu’aux Canaries, mais reste cependant rare et localisée en méditerranée. Les polypes mesurent généralement 1 cm et présentent une large palette de morphotypes très colorés, tous plus extravagants les uns que les autres !

Cette beauté n’est bien sur pas passée à côté de l’œil expert de notre ami Colin Foord, qui non content d’être coralliculteur renommé est également un excellent plongeur et photographe sous marin. C’est la raison pour laquelle Colin nous avait demandé, il y quelques années, d’organiser une excursion dans le Sud de la France afin de réaliser un reportage photo sur ces animaux. La tache n’a pas été simple et c’est seulement grâce aux conseils avisés de Laurent Fouret, ancien directeur de l’aquarium du Cap d’Agde, que nous avons pu réaliser le rêve de Colin : observer ces magnifiques animaux dans leur milieu naturel. En effet, après avoir sans succès exploré attentivement plusieurs spots dans les environs de Marseille et de Montpellier, c’est au large du Cap d’Agde que nous avons pu observer nos premiers spécimens.

Voici quelques morphes photographiées sur le site méditerranéen:

 

img01.png

Les colonies se situent à environ une vingtaine de mètres de profondeur. La luminosité est réduite, un courant moyen mais dominant transporte de nombreux débris et particules, une caractéristique vraisemblablement importante pour la nutrition et le développement de cette espèce.

Colin a également réalisé une vidéo de spécimens que nous avons conservé en aquarium. Le clip est étonnant et autorise, une fois la vitesse des images accélérée, de clairement discerner les mouvements tentaculaires lors de l’alimentation des individus.

 

 

C’est donc la première fois que l’on dispose d’information démontrant comment ces petits cnidaires non photosynthétiques se nourrissent! Encore un bon exemple de la collaboration positive entre le monde des récifalistes et celui des scientifiques.

Pour en savoir plus sur les anémones bijoux

http://coralmorphologic.com/b/2009/06/19/corynactis-quest-dive-1-in-the-french-mediterranean

http://coralmorphologic.com/b/2009/06/23/corynactis-quest-dive-2-in-the-french-mediterranean

http://coralmorphologic.com/b/2009/07/02/corynactis-quest-dive-3-in-the-french-mediterranean

http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=104

Source : Blog Coral Biome

Commentaires