Nouvelle espèce par Coral Biome

Posté le 6 août 2013 par

Bien que la nouvelle espèce soit commune dans le lagon des îles Gambier, sa présence dans d’autres territoires est inconnue. Cette espèce est nommée d’après la goélette ‘Tara’, qui a permis l’exploration des récifs coralliens au cours d’une expédition de trois ans dans le monde entier. Par ailleurs, le nom de «tara» dans la langue polynésienne se réfère à un objet épineux, une signification qui s’applique bien à la nouvelle espèce présentant généralement des structures squelettiques pointues.

Echinophyllia tarae vit dans des habitats récifaux protégés et peut non seulement pousser sur des surfaces bien éclairées mais aussi sous des surplombs ombragés. C’est une espèce à zooxanthelles qui pousse sur les fragments de coraux morts et autres substrats également couverts d’algues corallines incrustées et de macro-algues charnues. Les colonies, observées entre 5 et 20 m de profondeur, sont caractérisées par de grands polypes. La morphologie et la coloration sont très plastiques comme c’est le cas pour la plupart des coraux durs.

img1.jpg

Variation de forme, ornementation et coloration des petites colonies d’Echinophyllia tarae sp. n. observée in situ. Crédit: Francesca Benzoni

img2.jpg

Variation de forme, ornementation et coloration des grandes colonies d’Echinophyllia tarae sp. n. observée in situ. Crédit: Francesca Benzoni

Cette découverte en Polynésie française confirme que notre connaissance de la diversité de coraux durs est loin d’être terminée et que les expéditions scientifiques comme ‘Tara Oceans’ peuvent mener à de nouvelles découvertes dans les lieux isolés et peu étudiés telles que les îles Gambier.

Pour en savoir plus:

Le site officiel de Tara Oceans http://oceans.taraexpeditions.org/?id_page=1

Echinophyllia tarae sp. n. (Cnidaria, Anthozoa, Scleractinia), a new reef coral species from the Gambier Islands, French Polynesia. ZooKeys 318 (2013) : 59-79

Commentaires