Reproduction de crevettes thor : bac de maturation

Posté le 18 mars 2015 par

Présentation

Classification : Arthropodes – Crustacés – Malacostracés – Décapodes – Hippolytidae : Thor amboinensis

Noms vernaculaires: sexy shrimp, dancing shrimp

Répartition : communément rencontrée dans les récifs tropicaux

Régime alimentaire : omnivore: elle se jettera sur toute nourriture mise dans le bac, et se nourrit également du mucus de certains coraux

Symbiose: elle affectionne le contact avec les coraux mous (Xenia, Sarcophyton, Nephtea) mais également les anémones type Stylodactyla et les LPS. Attention cependant, elles ont tendance à s’acharner sur les SPS jusqu’à un stress total de ceux-ci.

Comportement : passe la journée à boulotter toute nourriture sur leur chemin et se balade entre les différents coraux.

IMG_4954.jpg
Un des 5 individus à son arrivée, déjà proche de l’Euphylia Paradivisa
IMG_4899.jpgAttention aux SPS, ici l’Acropora a été déplacé à l’opposé du bac où les Thor ne s’aventurent pas.

L’aventure commence

Je maintiens depuis le 31 janvier pour ce projet un groupe de 5 individus: 1 mâle et 4 femelles (que je pensais être 2 mâles et 3 femelles mais le plus petit individu semble être un mâle après croissance). Le dimorphisme sexuel se situe au niveau de la barre blanche juste en avant de la queue: elle est discontinue chez les femelles au contraire des mâles. De plus, les femelles ont tendance à avoir l’abdomen plus développé pour y loger les œufs.

IMG_4919.jpg
Voici le mâle, la barre entourée ne forme qu’un simple anneau
IMG_4956.jpg
Une des femelles: la ligne est discontinue.

Bac de maintenance

bac1.jpg
Bac vu de la gauche
bac2.jpg
Bac vu de la droite

Le bac est composé de la cuve principale d’environ 55 l (75*32*25 cm) et d’une décantation de 40 l. La décantation contient un compartiment de chaetomorpha et un autre de roche vivante.

Il y a en tout une vingtaine de kilo de roches. L’éclairage est composé d’une rampe LED faite maison de 80W avec un cycle de 11h jour/13h nuit.

Coraux et affiliés: Euphylia (paradivisa et paraancora), Caulastrea curvata, Sinularia dura, Xenia, divers Zoanthus, Blastomussa welsii, Stylodactyla tapetum, Sabelle, Acropora sp. et Montipora digitata.

Poissons : 4 Chromis viridis, 1 Cryptocentrus cinctus, 1 Scarletta cristata

Un changement d’eau de 20 l est effectué toutes les 6 semaines.

Premières observations

A leur arrivée, les Thor se sont acharnées sur l’Acropora sp. que j’ai alors déplacé de l’autre coté du bac où elles ne se baladent pas.

Lors des 3 premières semaines, un trio s’est isolé dans le Xenia tandis que les 2 autres restaient sous l’Euphylia paradivisa.

Depuis 2 semaines, les 5 individus se sont regroupés entre l’Euphylia et la Stilodactyla tapetum.

Elles sont très actives lors du nourrissage du bac n’hésitant pas à attraper de gros morceaux d’artémias et se battent pour ceux-ci.

Pour l’instant, aucun signe de reproduction n’a eu lieu, peut-être est-ce dû à la petite taille du mâle à l’achat ?

La suite dans un prochain article !

Commentaires