Nouveaux éclairages LED Slim Line d’Orphek

Posté le 23 juin 2017 par

Ofir, le directeur général d’Orphek le disait dans l’interview qu’il nous a accordée, la marque ne cesse de développer de nouveaux produits. Orphek annonce en effet un nouveau modèle d’éclairage LED : les Slim Line.

Deux modèles sont prévus : un pour le récifal, ici en bas et un pour l’eau douce, en haut.

Slim Line : un design tout en longueur

Comme leur nom l’indique, ces éclairages sont longilignes avec une longueur de 60 cm pour une largeur de 8 cm et une hauteur de 5 cm. Les Slim Line d’Orphek sont prévues pour éclairer une surface maximale de 100 cm par 30 cm pour une seule unité sur une hauteur d’eau de 60 cm. Il est alors possible d’en utiliser plusieurs pour les aquariums plus volumineux.
Ces solutions d’éclairage LED se dénotent par leur design hérité des fameux modules Atlantik. Au programme un corps en acrylique, un dissipateur en aluminium soigné et des lentilles optiques en acrylique.

Leurs dimensions et leur design leur permettent donc une utilisation simple sur aquarium ouvert ou remplacer d’anciens systèmes d’éclairage comme des tubes T8 ou T5 dans une galerie. Les Slim Line peuvent également compléter d’autres éclairages LED Orphek sur les aquariums de grandes dimensions.

Le dissipateur en aluminium permet à la fois d’être efficace et de garder un design sobre et élégant.

Caractéristiques techniques :

Les Slim Line sont composées de 13 LED dual-chip de 5 W utilisées à 3 W pour garantir leur longévité.

Voici les couleurs et la répartition des LED sur le modèle récifal :

Et pour le modèle eau douce :

Ce choix de LED permet d’obtenir des spectres complets et adaptés aux aquariums auxquels elles sont dédiées.

Elles sont équipées d’un câble de 3 mètres la reliant à une alimentation de qualité de la marque MeanWell, elle-même munie d’un câble d’alimentation de 1,80 mètres. Un kit de suspension est également fourni.

 

Les Slim Line d’Orphek sont équipées de longs câbles et d’un kit de suspension pour une installation aisée.

 

Retrouvez plus d’informations (en anglais) sur le site Orphek.

Commentaires